l'homme libre

Publié le par MP


   

Publié dans iroiro

Commenter cet article

Le Lapin de Clichy 24/05/2007 21:26

La liberté c'est l'esclavage ! (c)Sinon, j'ai lu (dans un bouquin de Simon Leys, c'est tout à fait authentique) que la Chine avait, elle, bel et bien inversé un temps ses feux de circulation pendant la "Révolution" "Culturelle". Arrêt au vert, démarrage au rouge !Évidemment, s'arrêter au feu rouge, ça la foutait mal. :DFinalement, les grosses cervelles du Parti ont trouvé la solution : on continuerait de s'arrêter au feu rouge... pour symboliser la discipline de parti ! Vous voyez qu'au paradis des prolétaires, on trouve toujours des accommodements raisonnables (comme ils disent à la Belle Province).

MP 25/05/2007 10:51

Il semble que cela n'ait pas pour autant réglé tout les problèmes de circulation

Vincent 24/05/2007 00:24

Merci pour les explications.  Cela m'apparait plus raisonnable maintenant.Je suis sûr qu'il y en a plein qui font comme lui, sans problèmes

MP 25/05/2007 08:14

en pourcentage de population, les français sont loin devant eux (et je base ma probabilité en me considérant être un modèle représentatif de la moyenne nationale...)

pchan 23/05/2007 07:54

"Big Bottom" ou "Stonehenge"?

MP 23/05/2007 12:30

une petite ballade légère et mélodique:"Lick my love pump"

raphael 23/05/2007 05:42

Tu as surement raison ... J'ai trouvé que les jeunes avaient une certaine volonté d'être indépendant ...
Le retour à la réalité se ferait avec l'entrée dans la vie active selon Niall Murtagh dans son livre The Blue-Eyed SalaryMan (il a passé une dizaine d'année à Mitsubishi)

MP 25/05/2007 07:42

c'est un peu un lieu commun mais les japonais profitent d'une relative indépendance lors de leur vie universitaire, après avoir couru durant toute leur enfance et avant de se faire happer par la société.

KM 22/05/2007 23:42

libre oui mais de quoi ?

MP 23/05/2007 12:27

de traverser en dehors des clous