Sans reliefs

Publié le


    Le déjeuner terminé, les récipients sans reliefs sont laissés à l'entrée de l'entreprise. Ils seront récupérés par le livreur du restaurant qui a confectionné ses repas. Une fois lavés, ils repartiront par les cuisines afin d'être rempli pour repartir vers un employé famélique. La boucle est bouclée.

    La cuillère est le seul couvert visible car les baguettes sont jetables. Avec elles, les grands bols de nouilles, les petits en plastique imitation laque, cet ensemble laissé tel quel, à même le sol, est un de ces détails qui agissent comme une piqure de rappel, me sortent de ma torpeur quotidienne, et me font reprendre conscience temporairement de ma présence ici.

Publié dans shirokuro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pchan 20/01/2009 08:27

Le "Demae", c'est quand même une pratique assez courante.

Le Lapin de Clichy 19/01/2009 17:20

Eh ben je sais pas quel genre d'entreprise c'est, mais ça a l'air de rationner sec. La crise a bon dos, tiens. :D

MP 21/01/2009 09:52


ha non non, c'est normal, comme le dit Pchan, c'est une pratique assez courante de se faire livrer le repas.