Peuple Bamoun

Publié le par MP


    En visite à Foumban, la "capitale" (?) du peuple Bamoun, nous avons eu la chance d'assister au choix d'un nouveau "fon", un chef traditionnel camerounais, désigné par le roi.

   Le jeune homme ici-présent, et commerçant en objet d'art à Douala de son état, était un des prétendants à la succession. C'est un de ses frères qui a été choisi.
   

Publié dans Cameroun

Commenter cet article

Raphael 09/10/2006 12:07

Pas mal pour un maire : etre designe par le roi ! 
Je vais me faire elire maire ... j'aurais peut etre droit a une poignee de main du prochain president, voire a une bise si c'est une presidente   ;-)   Suivi des inevitables interviews des journalistes, style : ca vous fait quel effet de faire la bise a la presidente ?  
Bon, la faut que je redescende sur terre moi !
 

MP 11/10/2006 05:06

hmm... maire au Cameroun, cela doit pas être facile tous les jours...

Raphael 08/10/2006 17:02

Et quels sont les pouvoirs et les devoirs des chefs de clans ?

MP 09/10/2006 05:50

euh... concrètement je sais pas trop mais je pense qu'il s'agit de l'équivalent de maire, gardien des traditions et du respect de leur lois, juge en cas de conflit au sein de leur administration. ce genre de choses...

@line & Jean-Luc 06/10/2006 08:31

N'empeche qu'il EST majestueux!

MP 06/10/2006 16:42

ah le sang bleu... (il a la méga classe hein?)

Le Lapin de Clichy 05/10/2006 21:50

Et qui est-il censé harponner, au juste ?

MP 06/10/2006 16:37

le roi qui ne l'a pas désigné?c'est peut être un signe ostentatoire de son rang.

cldie 05/10/2006 21:18

En pagne , cela aurait-il donné plus de chance pour le "fon" ?  Avez-vous eu connaissance du critère de choix qui a fait pencher la balance pour un de ses frères ?

MP 06/10/2006 16:32

la djellabah était plus de circonstance. Les bamouns sont "plutôt" musulmans.Pour les critères, je sais juste qu'un fils du précédent chef va être choisi (et oui ma brave dame, et ceux malgré la présence de femmes parmis les rangs des potentiels successeurs). J'ai remarqué aussi qu'ils avaient tous une arme du clan (d'où la lance).Autrement le roi ne décide pas qui mais il le désigne. Les proches de la famille et du clan organisés en société secrète choisissent parmi les différents "dauphins" qui sera l'heureux élu. Cette décision est prise à leur insu et celui qui a été élu ne sait pas ainsi à qui il doit sa place.Ce sont des précautions prises afin d'éviter les conflits de pouvoir (on ne peut pas amadouer les juges ou tuer les opposants). Ce n'est pas forcément le fils ainé...